26 septembre 2022

Esprit Libre

un média libre sans pub

La Gestation Pour Autrui (G.P.A), Une  réponse et un combat  pour Arnaud Hadrys 

6 min read
Arnaud Hadrys

C’est Mercredi 31 Août 2022 qu’Arnaud Hadrys, personnage ô combien public de la métropole rouennaise ainsi qu’au niveau national pour son double engagement politique et éthique (défense des droits LGBT) , s’est envolé pour la Colombie afin d’y mettre en place un programme de Gestation Pour Autrui. ( G.P.A).  Retour sur une démarche qui débuta officiellement  en Janvier 2022.

La G.P.A ! Voilà un acronyme qui fait couler de l’encre ! Ici, on parle de la Gestation Pour Autrui. Il s’agit de porter un enfant pour le compte d’un couple de parents ou d’une personne célibataire. Cette assistance médicale à la procréation consiste à implanter un embryon issu d’une fécondation in vitro. Cette pratique est interdite en France. En 1994, on a même voté une loi l’interdisant sans ambiguïté au nom du respect du corps humain. Arnaud Hadrys, Rouennais, est un militant reconnu localement et nationalement dans son engament pour la cause homosexuelle. En décidant de réaliser une démarche «  G.P.A », le secrétaire général de Socialiste et Radicaux LGBTI est rentré dans un combat qui le plonge non seulement dans une dynamique militante, mais aussi dans une action  personnelle qu’il a décidé de partager publiquement.

Janvier 2022.  C’est le moment décidé par Arnaud Hadrys pour annoncer à ses proches son intention de passer par la technique de la Gestation Pour Autrui (G.P.A) afin  qu’il puisse devenir père par affiliation. La G.P.A, est pour lui, le seul moyen d’arriver à son objectif. Le projet fut murement réfléchi. Au cours des années précédents cette décision, il a pensé aux autres moyens. L’adoption ? Pourquoi pas. Même si ses démarches l’ont finalement éloigné de cette solution. Cela lui a permis de découvrir les agissements frauduleux d’une salariée du département de Seine Maritime qui en 2018 s’arrangeait pour attribuer des enfants en mauvaise santé exclusivement aux couples homosexuels. ( Adoption en Seine-Maritime : la responsable suspendue après ses propos sur les homosexuels – Libération (liberation.fr) ) Avec les délais d’attentes très longs, Arnaud Hadrys referme définitivement cette page. Sa réflexion évoluera définitivement vers un choix définitif. Pour lui, les choses sont enfin clairs : Ce sera un enfant par affiliation.

La décision est prise : Passer par une G.P.A

Pour cela, il lui faut se renseigner à l’étranger puisque le procédé est interdit en France. L’une des raisons pour interdire la G.P.A est la spéculation financière. Arnaud Hadrys l’admet. «  Il y a des pays où la G.P.A est une véritable machine à fric » Il poursuit « J’ai, donc, orienté ma recherche du pays selon mon éthique ». Exit la Grande Bretagne, la Canada ou encore les U.S.A. Il choisit la Colombie.

Voilà un pays avec une position particulière sur la question qui pourrait étonner. Fortement religieux et interdisant l’I.V.G, ce pays reconnait la G.P.A comme pratique officielle allant même jusqu’à l’inscrire dans la constitution.  « Les enfants nés dans le mariage ou hors mariage, adoptés et procréés naturellement ou avec une assistance scientifique, ont les mêmes droits et devoirs. »

De plus un jugement de 2009 a déterminé que « la location d’un utérus également appelée maternité de substitution, se définie comme : l’acte reproductif qui engendre la naissance d’un enfant par une femme soumise à un contrat ou à un engagement par lequel elle doit céder tous les droits sur le nouveau-né ». ( 🤰🏻Tout ce que vous devez savoir sur la maternité de substitution en Colombie. (fertilitycentercolombia.com) Un protocole strict est nécessaire, certes, mais c’est une pratique libre ! Le pays a conventionné le développement de la G.P.A avec des cliniques privées qui doivent respecter les démarches imposées par l’état. D’abord, l’ovule choisi ne doit pas appartenir à la mère porteuse ni à une personne de sa famille. La personne qui choisit de devenir mère porteuse s’exécute par un choix délibéré. Elle ne perçoit aucune rémunération directe L’ensemble des frais à partir de l’insémination jusqu’à la naissance sont pris en charge par les personnes demandeuses. La mère porteuse peut bénéficier d’un soutien financier si cela rentre dans un projet professionnel. L’argent est versé par les personnes demandeuses sur un compte géré par une fondation.

La GPA en quelques chiffres

Un réseau fragile

La G.P.A étant une pratique autorisée dans peu de pays, la recherche d’Arnaud Hadrys l’ a convaincu du fait que nous sommes à ce jour dans un balbutiement. Le manque d’éthique, oui il l’admet, cela existe. En Ukraine, par exemple, « c’est une évidence » affirme Arnaud Hadrys. Quant aux USA et  à grande Bretagne, les conditions sont aussi très limites. Après plusieurs examens réalisés (physiques et psychologiques) il a obtenu l’accord des services de colombie pour passer à la prochaine étape

Un déplacement en Colombie

Depuis le 31 Août Arnaud Hadrys est en Colombie pour 8 jours

Au programme :

-Accueil à la clinique par deux médecins.

– Signature du consentement

-Prélèvements sanguins

-Dépôt des gamètes (sperme) Sélection des donneuses d’ovules (anonymes)

– Signature du contrat juridique et versement des 50% de la somme. Rencontre avec le Président de la Fondation qui gère les Mères porteuses. Rencontre avec des pères français qui sont sur place et qui viennent d’avoir leur enfant

Démarche personnelle et militante

Arnaud Hadrys agit sur les deux tableaux. Celui de l’action personnelle et celui de l’acte militant. Tellement de choses restent à accomplir. D’abord il y a à faire évoluer les mentalités en France puisque la G.P.A y est interdite. Agir aussi là où la GPA est autorisée pour que cette notion de «  marchandising » céde la place à  l’éthique .Cette éthique, il affirme l’avoir trouvé en Colombie.

Malgré ses multiples engagements, c’est le fait de devenir père qui motive Arnaud Hadrys.  » Avoir un enfant par affiliation, est magnifique. J’ai choisi la Colombie dans la mesure ou son engagement vis à vis de la GPA est humain. Les mères porteuses sont respectées et je tenais à cela ». On peut imaginer l’émotion qui l’accompagne depuis son arrivée en Colombie. Vous pouvez le suivre sur son compte facebook. Arnaud Hadrys | Facebook

Arnaud Hadrys a encore quelques jours à passer en Colombie. A son retour, il s’engagera dans un combat militant pour faire évoluer son pays vis à vis de la G.P.A . Il est conscient des difficultés et du temps que cela demandera.

La G.P.A est une technique médicale rejetée en France. Elle provoque souvent l’hystérie et le débat musclé dans la sphère politique. L’argument principal reste le fait de l’acte financier qui l’accompagne. Même si en Colombie, on a légiféré et encadré cette pratique, il est clair que les autres pays n’en sont pas là. Mais si un pays fortement ancré dans la religion chrétienne a pu légiférer, il peut se produire la même chose ailleurs. Néanmoins, cela demandera de l’engagement militant. Il est clair que ce combat reste un énorme chantier pour les pro-GPA en France et ailleurs. La G.P.A restera pour encore longtemps un sujet clivant. Cela n’a pas l’air d’effrayer Arnaud Hadrys qui rentrera de Colombie avec une énergie décuplée. Celle d’un futur papa.

Frédéric Quillet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Copyright © All rights reserved. | Newsphere by AF themes.