30 novembre 2022

Esprit Libre

un média libre sans pub

France : A maladie égale, espérance de vie inégale

2 min read

Alors que l’ascenseur social est en panne permanente depuis que les hauts fonctionnaires ont pris définitivement le pouvoir dans ce pays, l’inégalité des chances poursuit son escalade comme le montre le service statistique du ministère de la santé.

On y apprend en octobre dernier que l’Esperance de vie du côté des gueux est, à maladie égale, de 6 ans de moins qu’un « premier de cordée ». Cette situation n’est pas nouvelle. A Rouen par exemple, des études en 2015 présentaient des zones de vie où les cancers étaient plus importants et plus mortels dans les quartiers populaires qu’ailleurs.

La paupérisation de notre population s’accentue et l’inégalité face à l’espérance de vie grimpe. Elle a accéléré de façon significative ces 15 dernières années. En cause la désertification médicale de plus en plus importante dans les quartiers pauvres des villes, mais aussi les offres alimentaires bien plus déséquilibrées dans ces zones qu’ailleurs. Si on ajoute à cela la barrière du prix, il est clair que les plus modestes sont laissés sur le bas-côté d’une route de plus en plus tortueuse.

Ainsi, 10% des plus modestes d’entre nous contractent presque 3 fois plus le diabète que 10 % des plus aisés. 2 fois plus de maladies de foie , pancréas ou psychiatriques. Le pire, c’est que nous connaissons la réalité de ces chiffres depuis des décennies et que rien n’est fait exceptées des mesurettes pour se donner bonne conscience. Ne rien faire prouve à quel point les représentants politiques de notre pays se foutent totalement de cette situation. C’est à se demander si l’entretien de la pauvreté à température ambiante, ne serait pas voulue et entretenue dans un pays qui, quotidiennement nie les principes d’égalité pourtant inscrits dans sa constitution.

Frédric Quillet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.