27 septembre 2022

Esprit Libre

un média libre sans pub

Mais qui est Rachtermick ?

3 min read

C’est toujours lorsqu’il est privé de dessert que Rachtermik joue au glandu de service. Toujours flanqué prés de la porte de “biltroukette”, il mate d’un œil sournois la cavité urbaine qui sert de crâne à “houmlaout” descendant direct de Lamartine le fameux père des trois mousquetaires.

A une époque Le glandu du Minnesota, annonçait à qui voulait bien prêter son oreille de yankee mal baisé que Lamartine n’avait jamais écrit le roman dans lequel D’Artagnan avait arrangé Constance dit “la frigide” sur une brouette de chantier de la cathédrale de Reims pourtant déjà construite à l’époque à Rouen.

Bref, rien d’étonnant que les faits historiques ne soient pas si véridiques que cela. Ce sont les vainqueurs qui écrivent l’histoire, c’est bien connu.

Rachtermick n’avait pas de prénom. C’était juste s’il avait une conscience…alors un prénom. Il était gros si on le regardait du côté de son profil droit, et maigre du gauche. Ce n’était pas la seule anomalie de l’américain d’origine “scraoutienne”, une contrée des horreurs boréales !

Avec son profil droit, il jouait  au golf Turc. Avec le gauche, il s’exerçait à la  pratique du sumo. Personne ne sut ce qu’il fit avec son “profil de face”. Il fit, également son “departure-out” avec le dos. En d’autres termes, Rachtermick était délicat. Il était le seul à posséder 4 profils…on le surnommait “Carambole”.

Le spécialiste des personnalités multiples, Jacques Double-Borgne de la Loutre en Rozière, psychiatre aromatique de la culture antinomique-abconte, doutait du  déséquilibre psychosociologique de Rachtermik. D’ailleurs il s’en fit un bon pote. Fan de chocolat à la praline de Constantine ,Jacques Double-Borgne de la Loutre en Rozière sauta à bord de son infâme véhicule rose qu’il avait racheté à Kim-Khon, un autre détective légendaire reconvertit à la ” laborantologie”, pour aller au devant de tous les problèmes de son patient. C’est d’ailleurs, ce que devraient faire les bons psychiatres.

A la méthode Freudienne, il lui préféra celle de Paulo Conté. Tout soigner par la musique Italienne. Sa célébrité dépassait le chenil de la belle-sœur de Rachtermick. Ce dernier n’avait d’ailleurs pas de belle-sœur et pas que ses problèmes psychiatriques à régler. Il y avait également la note du teinturier ! Elle se montrait souvent salée ayant sa fâcheuse manie de vomir à chaque fin de phrases !

Depuis que Rachtermick avait décidé de devenir détective privé, tout avait changé dans sa vie. Tout! Jusqu’au nom de l’auteur des trois mousquetaires  !

Il avait beaucoup de difficulté à se faire à cette nouvelle vie. Ses amis aussi. Rachtermick n’en n’avait pas depuis longtemps. Mais lorsqu’ils surent qu’il était devenu flic privé, ce fut pire. Comment est-ce possible direz-vous ? C’est là ou la magie de l’écriture intervient !

Bref amis ou pas, Rachtermick avait une capsule de cyanure à portée de main. ” On ne sait jamais” aimait-il dire. Allez savoir ! Voilà donc qui était celui qui prit l’affaire des “disparus bizarres” Le privé le plus con de France…

A suivre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Copyright © All rights reserved. | Newsphere by AF themes.